Retrouvez l’intégralité de l’étude ICI

 

                     

ÉDITO VALORIAL & KPMG

L’agroalimentaire vit aujourd’hui une profonde mutation de ses modes de pilotage de l’innovation, à l’instar de ce qu’il a connu dans les années 80 en matière de management de la qualité. Mais la comparaison s’arrête là ! Cette révolution est beaucoup plus rapide, accélérée en cela par la transformation numérique qui percole dans toutes les fonctions vitales de l’entreprise. Elle est aussi plus complexe ; la performance du management de l’innovation relevant d’un subtil dosage, avec un équilibre permanent à trouver entre rigueur-normalité et créativité- sérendipité. Bien présente dans toutes les entreprises, elle peut être en cours, bien avancée, ou juste lancée, mais elle est profonde, irréversible et indispensable.

Mieux manager ses projets d’innovation est donc un enjeu fort pour les entreprises agroalimentaires du Grand-Ouest. C’est ce que révèle notre 2e Baromètre de l’innovation agroalimentaire Valorial-KPMG. La première édition, en 2014, avait permis de comprendre la place de l’innovation dans la stratégie des IAA et d’identifier les principaux enjeux et verrous auxquels les entreprises faisaient face. Ainsi, les pistes de réflexion issues de ce premier baromètre étaient organisées autour de 3 piliers : « Innover plus », « Innover mieux » et « Innover avec ». Nous avons choisi, pour cette 2e édition, de nous focaliser sur le pilier «Innover mieux».

Pour ce 2e baromètre 2017, 60 entretiens ont été menés entre avril et juillet 2017 dans les IAA du Grand-Ouest (Bretagne, Pays de la Loire, Normandie), sans lien avec l’échantillon de la 1re édition. Les personnes interviewées sont des directeurs généraux (39%), des directeurs et responsables R&D (42%), des directeurs et responsables innovation (12%), et autres profils (7%).

L’étude avait 4 objectifs majeurs :

  • préciser la place accordée à l’innovation dans la stratégie et l’organisation des entreprises ;
  • caractériser et mesurer les outils et méthodes mis en œuvre tout au long du processus d’innovation ;
  • fournir des éléments de benchmark aux entreprises participantes ;
  • identifier les bonnes pratiques pour améliorer la performance de leur processus d’innovation.

Les échanges, basés sur un guide d’entretien commun à tous, permettaient aux interlocuteurs de s’autoévaluer sur différents items complétés de nombreux commentaires qualitatifs. Les entreprises rencontrées, représentatives des IAA au niveau national, sont de toute taille, tout secteur, tout type d’actionnariat. À noter qu’aucun effet lié au secteur d’activité n’a été détecté à l’issue de l’analyse des 60 entretiens.

Nous tenons à remercier chaleureusement les interlocuteurs qui nous ont accueillis dans leurs entreprises, nous faisant partager leur passion pour l’innovation. Nous espérons que cette restitution reflètera la qualité de nos échanges, et contribuera à alimenter vos réflexions pour optimiser votre management de l’innovation.

Compétitivement vôtre,

Jean-Luc Perrot, Directeur de Valorial

Vincent Broye, Associé KPMG

Retrouvez l’intégralité de l’étude ICI