My Data is Rich est évoqué dans un article du journal Le Figaro (lien en bas de cet article).  On y retrouve l’idée de sa création ainsi qu’un témoignage du fondateur Eric Zeyl. À travers cet article, la startup est mise en évidence comme référence lorsque l’on parle de données personnelles.

Dans le sillage de l’essor numérique, les données produites par les individus sont de plus en plus nombreuses. Aujourd’hui, elles font débat dans le monde entier et c’est en France, qu’une start-up rochelaise propose une solution.

My Data is Rich, une réponse à ces débats qui passe par le contrôle des données personnelles tout en leur donnant de la valeur.

Chaque citoyen qui le souhaite peut vendre anonymement ses données personnelles. La startup propose un système « donnant-donnant » par lequel le particulier va transformer ses données en royalties pour qu’elles lui rapportent et les entreprises vont disposer de données de qualité, brutes et librement enrichies par les particuliers eux-mêmes.

Grâce à cette solution, les individus sont libres de confier et de valoriser leurs données en conservant la maîtrise sur leur vie privée. Ils gardent donc le contrôle ainsi qu’une visibilité totale sur les données qu’ils confient ce qui n’est pas négligeable dans le contexte actuel.

Lien vers l’article du Figaro 👉 https://bit.ly/2SNm9kl